LaTeX

Présentation

04/04/2006

Ceci n'est pas un ensemble de tutoriels, mais un retour sur expérience. J'essaie d'organiser ce qu'il est vital de savoir pour éditer des documents LaTeX simplement.

La rédaction d'un document (thèse, rapport, livres etc.) peut s'effectuer avec un logiciel courant, composant des documents relativement inesthétiques, lourd pour la mémoire de votre ordinateur et surtout, enfermant votre document dans un format propriétaire, vous obligeant, pour continuer de lire votre document, à conserver ce logiciel. Si vous le faîtes évoluer (de version en version), je vous conseille alors de prier pour que votre document soit toujours lisible. De plus, vous allez obliger quiconque voudrait lire votre document à posséder ce logiciel : je viens de peindre le constat de celui qui tape (en ce moment pourquoi pas) son rapport, thèse, livre... sous MSWord.

A contrario, vous pouvez choisir une méthode plus efficace, donnant des résultats sans aucune comparaison (en terme de qualité de document produit), et avec la certitude de pouvoir lire vos fichiers ad vitam eternam (ou presque, les fichiers ne sont QUE des fichiers textes) sur n'importe quel support, n'importe quel OS. Si vous choisissez cette voie, celle de LaTeX (prononcez latèque), sachez qu'elle est certes un peu exigeante, mais très gratifiante. (En réalité, elle n'est guère plus exigeante que celle de la maîtrise de Word : il est cependant plus facile de faire n'importe quoi avec Word qu'avec LaTeX). Ne vous méprenez pas sur la difficulté de LaTeX et sur sa prise en main, il faut quelques jours pour découvrir le fonctionnement de LaTeX, quelques semaines pour se sentir à l'aise avec LaTeX, et quelques mois pour atteindre une certaine plénitude.

L'un des principes fondamentaux de LaTeX est la séparation du fond et de la forme. (LaTeX n'est pas le seul langage à se baser sur cette séparation, le xhtml aussi par exemple). En pratique, vous allez donc taper votre texte, de manière structurée, c'est-à-dire que vous taperez \chapter{} pour un nouveau chapitre, \section{} pour une nouvelle section, et que vous insérez une image ou un tableau grâce à des instructions du type \insererimage ou \inserertableau. Un des grands avantages de LaTeX est qu'il calcul pour vous, et numérote chapitres, sections, tableaux et figures, crée les références bilbiographiques et les références croisées avec un minimum d'interventions.Vous configurerez la manière dont LaTeX effectuera ces taches en choisissant le modèle (ou classe en jargon LateX) de document. Vous allez donc structurer votre texte, et LaTeX s'occupera alors du traitement de votre texte (n'est-ce pas formidable ?).

Noter ici qu'il est primordial de structurer votre document sous peine de ne pas permettre au compilateur LaTeX de l'identifier, en perdant ainsi l'énorme avantage ce cette méthode.

Il s'agit alors bien de ce que l'on peut appeler un traitement de texte puisque le texte est traité pour remplir les pages de la manière la plus harmonieuse possible. A ce titre, la gestion des figures est édifiante. Combien de fois avez-vous pesté contre Word car il gére les images de manière on ne peut plus cahotique ? Habituez-vous à laisser LaTeX faire le placement des figures lui-même, et à effectuer des références croisées comme dans les revues (la figure \ref{la_jolie_figure} de la page \pageref{la_jolie_figure} nous montre blablabla).

Rubrique en construction.

Contact

- Copyright © 2001 - 2017 // Stéphane Lefèvre / Licence Art Libre -

Logo XHTML 1.0 valid - Logo CSS 2.0 valid - Logo accessibilité